Tag Archives: Paris

Que faire de son mardi soir quand on est seul à Paris ?

Mardi, ce jour qui ne sert à rien

une représentation de vous - en quelque sorte

Partons du postulat que le mardi est le pire jour de la semaine puisque situé en début de semaine, mais pas trop, laissant supposer trois long jours avant de pouvoir respirer un peu de nouveau.

Vous êtes seul, vous êtes chez vous, en train d’humer la brise légère par la fenêtre de votre une pièce en proche banlieue. Une clope au bec, vous êtes plongé dans vos pensées et l’une d’entre elle prend le dessus par rapport aux autres : « j’ai envie de sortir mais je ne sais foutrement pas où ». Tous vos potes bossent en semaine (comme vous d’ailleurs) et vous ne prenez même pas la peine de les appeler car vous connaissez d’avance trop bien leur réponse : « boaarrfffrrfr… fatigué… boulot demain… copine qui geint… ». Bref, vous pouvez compter sur eux, comme d’hab’.

 

Voici quelques techniques imparables pour vous procurer de l’amusement pour pas cher (ou pas trop)

Première étape : enfiler ses baskets, son manteau (ou blouson de cuir si vous êtes un vrai de vrai) et passer le pas de votre porte. C’est simple mais pourtant parfois ça prend trois heures cette étape.

Rendez-vous ensuite à l’épicier du coin ou superette si l’heure de sortie vous le permet encore et approvisionnez-vous en boisson.

vous êtes en pleine réflexion

Je ne ferais pas l’apologie de l’alcool ici, mais sachez tout de même que l’on réfléchit mieux après ingurgitation d’une bière – à vous de voir. Assaillez-vous cinq minutes sur un banc (avec toi, regardez les gens tant qu’y’en a […] – air connu), déglutissez une ou deux fois du précieux liquide fraichement acheté puis réfléchissez.

  1. Y a-t-il un pote aux alentours qui serait content de votre passage, dans un rayon de distance acceptable, que vous seriez susceptible de passer voir, pour dire bonjour et refaire le monde ?
  2. Y a-t-il un film assez correct au cinémascope pour qu’il soit envisageable d’y débourser 10€ pour s’occuper pendant 90 minutes ?
  3. Y a-t-il une connaissance issue de votre club de fléchettes/bowling/poterie/ curling qui auraient potentiellement envie de vous voir en dehors de ladite activité pour partager ses opinions mondaines sur la vie en général ? L’avantage certain d’un tel entrepreneuriat auprès d’une personne que vous ne connaissez pas encore très bien est le passage du statut de connaissance à celui de partenaire sexuel potentiel. Après, moi je dis ça, je dis rien.

Voilà. Cela fait déjà trois idées fantastiques pour tuer l’ennui. En espériez-vous plus ?