Apprendre à gérer ses dons de voyance pure

Le don de la voyance désigne bien plus que l’art de voir l’avenir. Les personnes qui consultent des voyants ne sont pas toujours pressées de connaître leur futur. Souvent, certains désirent simplement sortir des situations conflictuelles. C’est pourquoi la voyance peut s’apparenter à une thérapie de bien-être.

Dans cet univers, il faut savoir alors distinguer la voyance avec support de celle dite pure. C’est justement de cette dernière que nous allons parler ci-dessous. Comment apprendre à gérer ce don précieux ?

voyance pure

Gérez votre don de voyance pure sans crainte.

Comment s’aperçoit-on que l’on a des dons de voyance ?

La voyance est reconnue unanimement comme un don. En effet, la sensibilisation dont font preuve les voyants n’est pas donnée à tout le monde. En général, une personne qui naît avec ce don est issue d’une famille avec des membres ayant cette faculté. Voilà pourquoi on parle souvent d’un don hérité en matière de voyance. Celui-ci se manifeste de différentes façons.

Pour certains, la clairvoyance prend la forme d’images qu’ils visualisent dans les rêves ou l’esprit. D’autres peuvent entendre des chuchotements ou des voix. Avoir une forte intuition fait partie également des signes évidents des dons de voyance. En effet, ce n’est pas tout le monde qui peut ressentir de l’intuition. Certaines personnes n’en possèdent pas.

Ces dons s’apparentent aussi à des visions intuitives qui sont souvent accompagnées d’éclairs de lumière et de couleurs. Les personnes qui possèdent cette capacité peuvent voir à travers un troisième œil des images psychiques. Celles-ci apparaissent de façon très brève dans des flashs sous forme de chiffres ou de symboles.

De même, les rêves détaillés et la passion pour ce qui relève de l’esthétique témoignent d’une grande clairvoyance. Il existe en effet des gens qui font souvent des rêves très vivants. Lors de son incursion dans ce monde irréel, les détails sont aussi clairs que comme s’ils rêvaient en plein jour. Pour ce qui est de l’esthétique, on remarque qu’un individu ayant un don pour la voyance aime ce qui est beau. Il est souvent attiré par ce qui est agréable à regarder.

Enfin en matière de ressenti, il y a l’empathie qui est étroitement affiliée à la voyance. Savoir se mettre dans la peau d’autrui et ressentir ses émotions fait partie des capacités d’un voyant. C’est pourquoi les personnes qui font de la voyance possèdent une grande sensibilité.

Qu’est-ce que la voyance pure ?

Une personne qui fait de la voyance pure ne recourt à aucun support (cartes, pendule, boule de cristal, etc.). Elle est dotée d’une grande sensibilité qu’elle peut faire abstraction des supports divinatoires pour percevoir une situation, un évènement ou une sensation. Les médiums avec un don de voyance pure comme sur dalilasherazvoyance.fr opèrent dans ce cadre, se concentrant uniquement sur leurs ressentis.

Ainsi pendant une consultation, le voyant se branche sur le flux du consultant. Créer cette connexion lui permet de percevoir certaines informations concernant la personne. C’est alors que l’avenir va lui apparaître comme des flashs qui peuvent se traduire sous plusieurs formes. En plus des couleurs et de la lumière, ces flashs pourront se manifester sous forme de visions olfactives ou auditives. Parfois, le voyant fait appel au sens du toucher pour décrypter ces images furtives qui lui apparaissent.

Son ressenti des choses se fait de manière spontanée. La conscience du voyant se connecte d’une certaine façon avec celle de la personne qui la consulte. Les informations qu’il tire de cette connexion apparaissent toutefois comme un puzzle. Donc, il appartient au voyant de les décrypter pour avoir une information utile.

Dans sa forme pure, la voyance exige énormément de concentration. Ce qui implique de la part du consultant de savoir se mettre en retrait. Celui-ci ne doit pas interférer afin de permettre au voyant de recevoir les ressentis et les flashs. C’est pour toutes ces raisons que la voyance pure s’apparente à un don. Le voyant compte sur ses facultés extrasensorielles pour établir ses prédictions et délivrer des messages. Cette forme de voyance se pratique donc en privé. Avec l’avènement de l’internet, certains médiums l’exercent en ligne. D’autres le font par téléphone ou par envoi de Sms.

Développer et travailler son don de voyance pure au fil du temps

La voyance fait partie des dons que certains préfèrent ignorer au détriment du rationalisme. L’obsession pour le concret et le développement de la science ne feront que renforcer cette volonté d’oubli. Pourtant, les intuitions et la voyance sont des cadeaux précieux. Il est possible de les développer et de les travailler au fil du temps lorsque le besoin se fait ressentir.

Pour parvenir à cette fin, la première étape consiste à accepter le don et essayer de comprendre le fonctionnement de l’art divinatoire. Durant cette phase, l’apprenti voyant va devenir de plus en plus sensible au monde qui l’entoure. Cette sensibilité élevée lui permettra de percevoir ou d’appréhender ce qui est mieux pour lui. Il saura discerner chaque situation et reconnaîtra les personnes néfastes envers lui.

Les séances de méditation aident également à développer le don de voyance pure. Dans un endroit tranquille, on commence par faire le vide dans son esprit. Chaque séance réalisée dans le calme permet de chasser les pensées négatives. Ensuite, il faut essayer de se connecter avec soi-même et à ses émotions dans le but de faire confiance à celles-ci. La méditation va permettre ainsi à l’apprenti de développer sa sensibilité.

don voyance

Acceptez vos dons de voyance pure.

Un autre moyen pour développer ce don consiste à apprendre à utiliser les supports divinatoires. Dans ce cas, on parle de voyance avec support. Pour réussir dans cette démarche, il est essentiel d’appréhender les prérequis de chaque support. Par exemple, il faut savoir se familiariser avec les symboliques de chaque carte avec le tarot divinatoire. Lorsque le voyant se sent prêt à utiliser ses dons, il peut évidemment réaliser sa première séance. Bien sûr, cet exercice est le plus difficile, mais passer cette étape lui permet de gagner en confiance.

Avoir des dons de voyance n’est pas toujours simple à vivre

Depuis la nuit des temps, l’homme a toujours cherché à connaître son avenir. Presque toutes les civilisations ont eu recours à cette pratique. On attribue d’ailleurs aux Chaldéens les horoscopes visant à prédire l’avenir. Au moyen âge, l’arrivée de l’imprimerie contribue à la diffusion des ouvrages savants.

Puis à la renaissance, la frontière entre l’astrologie et la voyance commence à disparaître. Cette époque a été bénéfique pour les astrologues illuminés comme Nostradamus qui en profitent pour divulguer leurs œuvres. S’estompant avec le développement du christianisme, l’intérêt pour la voyance renaît des plus belles au milieu du 19ème siècle.

Cette petite histoire démontre que la voyance a toujours fait partie de l’humanité. Pourtant, il faut reconnaître que la sensibilité exacerbée, principale qualité requise pour la voyance, peut être difficile à vivre. Les voyants sérieux savent cela. De plus, le don de voyance s’affine avec le temps et l’expérience. La perception de celui-ci dépend également de chacun. Certaines personnes affirment être heureuses avec cela. Pour d’autres, être réceptif aux évènements, aux personnes, peut être une source de souffrance.

En tout cas, vivre avec ce don peut être assimilé à profiter d’un héritage de plusieurs millénaires. Même si gérer le don de voyance n’est pas forcément facile, celui-ci est un excellent outil de connaissance. Comme tous les métiers, la fatigue peut surprendre aussi au fur et à mesure que l’on pratique la voyance. Dans ce cas, celui qui exerce ne devrait pas avoir du problème à avouer au consultant qu’il ne peut pas le recevoir.

Mettre ses dons au service des autres

C’est certainement l’un des atouts de la voyance. La principale préoccupation avec cette activité n’est pas de gagner de l’argent. Il repose essentiellement sur le besoin d’aider les autres. C’est pourquoi les voyants sérieux n’incitent jamais leurs consultants à la consommation. Ils excellent dans l’art de communiquer et font preuve d’une grande capacité d’écoute. Grâce à ces qualités – sans oublier l’empathie – ces personnes peuvent faire de la voyance leur travail au quotidien.

La voyance est un don à développer. Elle exige de faire preuve d’honnêteté, de la discrétion et de la volonté. L’accepter et la mettre au service des autres est déjà une récompense en soi. Comme tous les dons, l’intuition et la voyance sont une expression de grâce. Cela ne sert à rien de les enfouir. Au contraire, savoir les utiliser au service des autres procure plus de joie qu’il n’y parait.

Enfin par rapport à l’argent, exercer en tant que voyant n’implique pas nécessairement être indifférent de ce côté. Comme tous les métiers, la voyance peut être gratifiante sur le plan financier si elle est exercée avec passion.

Bref, les dons de voyance peuvent être perçus comme un cadeau offert par la vie. L’essentiel est de savoir s’y impliquer en gardant à l’esprit cette volonté de venir en aide aux autres.